Lucien Guilao « le président Antonio Souaré a été victime de ses propres statuts’’

0
1281

 

Depuis le retrait de la candidature de l’ancien président de la fédération guinéenne de football Mamadou Antonio Souaré, les incertitudes planent autour de l’identité du futur président de la Féguifoot qui va sortir le football guinéen de son état actuel. Recalé par les statuts de la fédération guinéenne de football, certains membres statutaires souhaiteraient voir le richissime homme d’affaires guinéen et président du club légendaire de Hafia FC Kerfala person Camara KPC, revenir dans la course après avoir retiré sa candidature il y a quelques semaines.

Candidat au poste du premier vice-présidence dela Féguifoot, Lucien Guilao l’ancien sociétaire du syli national apporte son soutien à Kerfala person Camara KPC. Pour Lucien Guilao, le président KPC a tout a fait raison de poser des conditions, pour éviter les mêmes raisons, il a accordé une interview à notre rédaction, ce Jeudi 29 Avril, au cours d’une interview.

 

‘Ce n’est pas une question question de poste il faut déjà savoir que le président KPC, a fait cette déclaration parce qu’il a senti autour de lui que c’est de la demande. La  façon dont j’analyse sa déclaration, il ne veut pas prendre des risques encore à aller dans une aventure où il se fera insulter, où il se fera canarder, qui incitera à la division entre les deux parties. Il souhaite aller dans cette aventure en ayant l’approbation de la majorité des membres statutaires, c’est tout à fait normal. Vous vous souviendrez que il y a quelques mois oubien quelques semaines lorsque nous avons décidé d’accompagner le président KPC, pour cette présidence de la Féguifoot. Nous avons été traités de tous les noms d’oiseaux, on a été insulté le président KPC lui même a été victime par des musiciens qui ont été achetés  par Paul, par Pierre , pour l’insulter dans les chansons ça nous a choqué, ça nous a embêté.  Parce que dans notre dignité ça nous a vraiment embêté et nous avons tout ça encore à l’esprit. Si aujourd’hui les mêmes personnes qui nous insultaient il quatre semaines, cinq semaines reviennent pour nous dire, il faut aller être l’alternative,alors que nous leur avons dit qu’on était  l’alternative ils nous ont pas crûs. Maintenant qu’ils nous croient qu’ils viennent vers nous c’est tout à fait logique que le président KPC ait des garanties que ça ne veut pas se passer comme ça s’est passé il y a quelques semaines. C’est ça, c’est comme ça il faut analyser cette déclaration, il a plutôt raison de dire si ça ne pose pas problème, si vous désirez je viendrai. Maintenant pour l’histoire du directeur de campagne, si tout le monde est envie que monsieur KPC vienne, si tous les membres statutaires le désirent, il n’y a de campagne à faire s’il n’y a de campagne, il n’y a pas de directeur de campagne’’, a-t-il dit 

Sur le retrait de la candidature de l’ancien président de la Feguifoot Mamadou Antonio Souaré, l’ancien directeur de campagne du Kerfala person Camara KPC, apporte la précision:

‘Le seul commentaire c’est que le président Antonio Souaré a été victime de ses propres statuts le débat est clos à mon niveau, c’est dommage parce qu’on ne peut pas se permettre de nous priver, des services, des activités de l’amour que le président Antonio à pour le football, on ne peut pas se permettre de nous priver de ça, mais c’est la loi’’, a-t-il asséné 

 

Pour terminer, Lucien Guilao a critiqué la manière dont des différentes commissions de la  Féguifoot ont été mises en place à l’occasion de l’assemblée générale extraordinaire, organisée par la fédération guinéenne de football ( Féguifoot), qui selon lui les règles ont été violées sur toutes les lignes.

‘Déjà on est pas pas loin du mur, les gens font leur travail et nous avons toujours souhaité que ces personnes le fassent en tenant compte des règles et des statuts c’est ce que la FIFA aussi a demandé. On ne peut pas se permettre d’écrire des statuts et de n’est pas leur respecter déjà, donc vous avez vu après l’assemblée générale extraordinaire le camp KPC avait décidé de n’est pas reconnaître les résultats de l’assemblée générale extraordinaire. Plusieurs raisons ont été notifiées à la Féguifoot, nous avions même décidé à l’époque de n’est pas participé à des élections à partir de l’instant où nous contestons la mise en place des commissions. Mais après il y a eu le consensus, ce consensus nous a obligé de candidater sinon on était pas parti pour candidater, étant donné qu’on ne reconnaissait pas la façon dont les commissions avaient été mises en place, ça c’est la première chose qu’il faut savoir. Mais ensuite moi je pense que le travail de ses commissions est tellement important que les gens doivent faire sérieusement, maintenant il arrive ce qui arrive on va droit au mur, on risque beaucoup de choses, dont la suspension, dont la privation de la CAN 2025.  Il y a plein de choses qui faudrait éviter, la seule façon d’éviter c’est de faire du bon travail en respectant les procédés ’’, a-t-il conclut 

 

Mohamed Camara 

621 50 18 47