Rencontre- CNRD: Mamadou Ciré Dioum salut l’initiative et fait des propositions à la junte

0
131

 

 

À l’occasion de la 2ème journée de la concertation nationale, le comité national pour rassemblement et le développement a reçu ce mercredi 15 septembre, des acteurs de la société civile guinéenne. Après deux d’échanges avec la junte, ces activistes de la société civile ont diversement exprimé sur des propositions concrètes de sortir d’une transition apaisée en Guinée.

Pour le président du C.A DPEG , Mamadou Ciré Dioum, cette consultation est une opportunité pour la nouvelle génération du pays.

À l’en croire, pour éviter toutes les polémiques dans le paysage politique en Guinée, le CNRD doit mettre en place deux groupes de partis politiques, c’est à dire, partis droite et gauche.

” Cette fois ci, mes très chers compatriotes, saisissons cette unique occasion, pour sortir de ce pays définitivement de ce phénomène “de rendez-vous raté.
Pas de précipitation inutile pour éviter encore de rater ce rendez-vous Historique pour la Guinée, pour nous et les nouvelles générations à venir.

A cet effet voici, 3 propositions concrètes sont établis par de la plateforme DPEG

1- Cette transition doit travailler sur toutes les questions qui touchent à la vie de la nation par la mise en place des institutions solides et pérennes capable de résister a tous les défis politiques futures et surtout au service du peuple et non d’un individu en tenant compte de la participation de tous les acteurs.

2- Regrouper les partis politiques en 2 grands groupes: gauche et droit avec les primaires à l’inténeur de chaque groupe qui favorise l’apprentissage de la démocratie

3. Revoir les conditions de création des partis politiques, en favorisant le leadership
Jeunes comme Président. Cela favorisera, le renouvellement de la classe politique et
farière au pouvoir des Jeunes Patriotes.

4. Reprendre la constitution de 2010, toiletté, l’adapter à la nouvelle réalité et à
révolution du pays.

5. Mettre en place une CENI, purement technique, débarrassée des partis politiques qui ont provoqué trop d’incertitudes dans la gestion électorale, créant la méfiance et les troubles que cela a entrainés.

6. Reprendre complètement le recensement général de toute la population guinéenne à
l’intérieur et l’extérieur pour connaitre exactement COMBIEN SOMMES NOUS 17?
PROFITEZ POUR BIOMETRISER LES GUINÉENS ET ELABORER LES DOCUMENTS
UNIFORMES.

7- Reprendre Complètement le fameux fichier électorale, sur la base du
recensement général de la population.

8-Pour harmoniser le calendrier électoral pour la première fois en Guinée et mettre fin à la transition en douceur I faut: regrouper 3 élections à la fois

Présidentielle, législatives et Communale. Tous les résultats sortiront à la même période et le pays réalisera des économies en temps et en ressources ” a t-il énuméré au sortir de la rencontre au palais du peuple de Conakry

Mohamed  Camara
621 50 18 47