Concertation-CNRD : ”la corruption de l’élite politique est à la base de tous les problèmes de la Guinée’’ ( Dr Dansa Kourouma)

0
78

 

Les journées de concertations nationales organisées par la junte militaire avec les forces vives de la nation continent au palais du peuple avec toutes les composantes de l’état. Ce mercredi 15 septembre 2021, la junte militaire sous la direction du colonel Mamady Doumbouya a reçu la société civile guinéenne dans son ensemble. Depuis la chute de l’ancien président Pr Alpha Condé par l’armée, c’est la première prise de contact entre les organisations de la société civile guinéenne et les nouvelles autorités. 

Dr Dansa Kourouma, président du CNOSC qui a parlé au nom de plus de deux cents organisations de la société civile guinéenne, s’est dit satisfait de cette première rencontre avec Mamady Doumbouya. Il s’est exprimé pour une transition rationnelle, qui permettra à la Guinée de mettre des bases solides pour la mise en place des institutions fortes. 

”J’ai pu m’exprimer à la fois sur la volonté de la société civile d’avoir une transition rationnelle, une transition rationnelle ne doit pas être trop courte ni trop longue. La transition doit poser des bases pour la réussite des élections et les bases là aujourd’hui sont illégitimes, ces bases là aujourd’hui presque n’existent pas. C’est pourquoi nous avons fondé notre analyse sur la mise en place d’institutions républicaines solides, d’institutions démocratiques qui peuvent organiser de manière transparente, équitable les élections générales législatives et présidentielle’’, a-t-il dit Dr Dansa Kourouma, après la rencontre avec le colonel Mamady Doumbouya. 

Par rapport aux intentions du colonel Mamady Doumbouya de mettre en place un état où tous les guinéens se sentiront fiers. Dr Dansa Kourouma a encensé les premiers discours de sa prise du pouvoir le 05 septembre 2021. Pour le moment le discours du colonel Doumbouya cadre parfaitement avec le discours de prise du pouvoir. 

”Nous avons estimé que le discours du colonel Doumbouya cadre parfaitement avec le discours de prise du pouvoir, pour le moment il n’y a pas eu de changement sur sa volonté de laisser les bases d’une société organisée, réconciliée et d’un état dont le support est les institutions démocratiques. Enfin, l’épineuse question de la lutte contre la corruption a été évoqué dans notre discours  parce que la corruption de l’élite politique est à la base de tous les problèmes de la Guinée. Et surtout avec les implications en matière de pauvreté généralisée de la population. D’ailleurs une pauvreté qu’on a qualifié d’humiliante qui conduit des milliers des guinéens à se jeter dans la méditerranée  parce que tout simplement les choix politiques, les choix économiques et les choix sociotaux ont été corrompus par l’élite politique au pouvoir’’, a-t-il expliqué 

La société civile guinéenne contrairement aux autres entités a déposé un document au niveau de la junte militaire pour sa contribution à une transition réussie et apaisée en Guinée. 

‘Nous avons remis aux autorités un document, nous nous sommes venus avec un document qui a été conçu par deux cents organisations de la société civile, après une consultation dans les 33 préfectures et les 8 régions de la Guinée. Ce document donne nos orientations par rapport à la transition à la fois les organes, mais aussi les défis de la transition et son agenda’’,a-t-il conclu 

Mohamed  Camara 

621 50 18 47