Tibou Camara accuse Makalé Traoré de détournement de l’argent offert par KPC en 2010 au RPG-ARC-EN-CIEL

0
441

C’est une révélation rocambolesque que vient de faire le ministre de l’industrie et des PME et le conseiller personnel du président de la République, Tibou Camara dans la célèbre émission  »on refait le monde » dans le groupe de presse Djoma  Médias. L’ancienne directrice de la campagne de l’actuel locataire de Sekhoutoureya, en 2010 et candidate à l’élection présidentielle d’octobre 2020, Dr Makalé Traoré aurait indûment détourné la contribution de l’homme d’affaires Kerfala personn Cmara KPC.

Chose a qui pourris les relations entre les deux personnes selon Tibou Camara,  dans une déclaration récente dans une Radio de la place, Dr Makalé Traoré a nié toute implication d’un quel conque détournement de fonds et a demandé personnellement au président de la République sa non nomination au sein du gouvernement. Comme pour mettre le pied dans le plat, Tibou Camara accuse la candidate du PACT, de faire main basse aux fonds attribués au RPG-ARC-EN-CIEL en 2010.

“Moi je pense qu’elle n’a pas été victime d’injustice. Je le dis très solennellement. Le président de la république dont elle a été la directrice de campagne pour l’élection présidentielle en 2010 a été déçu dans la collaboration avec elle. Il y a l’entrepreneur et homme d’affaires KPC qui, au titre des contributions que les hommes d’affaires faisaient à l’époque pour la campagne à l’élection présidentielle a contribué pour la campagne du président Alpha Condé et cet argent est passé par les mains de dame Makalé Traoré et le président de la république s’est rendu compte après discussion avec KPC, il est encore en vie que l’argent, qu’il lui a donné via Makalé ne lui a pas été remis. Le président de la république, lorsqu’il a été élu a estimé que sa directrice de campagne qui n’a pas été transparente dans la gestion de ses fonds de campagne n’était pas à même d’occuper une responsabilité au sein d’un régime qui était annoncé sous le signe de la rupture et de la confiance dans les dirigeants…Il est parti du principe qu’une personne qui n’a pas été transparente avec son candidat ne peut pas être loyale dans la gestion lorsqu’il s’agit de responsabilité publique”,a-t-il déclaré, le ministre de l’industrie et des PME ce Lundi sur le plateau de Djoma FM.

liberationinfo.com