Rencontre- CNRD-Diaspora: « Ce pays a trop souffert et il a besoin d’être sauvé.» ( Sorel Keita)

0
91

 

Les concertations nationales entre toutes les forces vives de la nation et le comité national du rassemblement et du développement (CNRD) se poursuivent au palais du peuple sous l’égide du colonel Mamady Doumbouya.

Ce mercredi 15 septembre 2021, après la rencontre avec les organisations de la société civile guinéenne et les corps diplomatiques et consulaires, le colonel Mamady Doumbouya a pris langue avec la diaspora guinéenne pour leurs contributions à une transition réussie en Guinée.

Au sortir de cette rencontre, Ibrahima Sorel Keita, président du Collectif pour la Transition en Guinée ( CTG), a livré ses sentiments aux médias. Il se dit prêt à accompagner la junte pour la refondation de la Guinée.

« Notre rencontre a débuté par un engagement solennel du président du CNRD, Colonel Mamady Doumbouya. Il s’agit de mettre en place les conditions pour que la diaspora puisse apporter sa contribution. Le Colonel Mamady Doumbouya a dit quelque chose d’essentiel, qu’il avait besoin de la diaspora incontournable pour lui. Il a dit que ce pays devait se bâtir avec tous ses enfants. Ce message est très important pour nous. La Guinée ne se fera pas sans la contribution de tous ses enfants, ceux de l’intérieur comme ceux de l’extérieur. Il est très important de ne pas opposer les guinéens de l’extérieur à ceux de l’intérieur. Nous avons été très touchés d’entendre ce message. Ce n’est tout, le Colonel Mamady Doumbouya a fait des déclarations fortes depuis le coup de force. En réalité, ces déclarations ont été suivies d’actes et d’effets notamment la libération de tous les prisonniers politiques sans conditions. Cet acte a touché le Collectif pour la Transition en Guinée. Parce que depuis le mois d’avril 2021 au sénat français, nous avons lancé une campagne pour la libération de tous les prisonniers politiques. Alors, lorsque quelqu’un arrive au pouvoir et qu’il libère ces prisonniers, nous n’allons pas faire la fine bouche, nous allons nous réjouir et c’est pour cette raison nous nous réjouissons des premiers actes posés par la junte militaire. Ce pays a trop souffert et il a besoin d’être sauvé. En Guinée il y a un système qui est très puissant, on le retrouve dans tous les rouages de la société. C’est ce système que nous devons tous combattre afin qu’il y ait moins de pauvreté, de violence, d’injustice, de népotisme et les Guinéens puissent vivre heureux… », a-t-il dit Sorel Keita.

Mohamed  Camara

621 50 18 47