Primes d’incitation des enseignants : Aboubacar Soumah crie au loup

0
321

Connu sur son franc-parler Aboubacar Soumah, bouillant secrétaire général du SLECG, a vigoureusement dénoncé l’exclusion des chefs d’établissement et des enseignants grévistes dans le payement des primes d’incitation du personnel enseignant émargeant à la fonction publique.

Pour lui, tous les enseignements en situation de classe et chefs d’établissements, doivent entrer en possessions desdites primes.

«… il faudrait que tous les enseignants rentrent en possession de ces primes d’incitation. Parce que, les enseignants grévistes n’ont pas reçu, donc il faudrait que ces primes leur soient restituées. La mesure est aussi valable pour les chefs d’établissements. Il faut qu’ils perçoivent, eux aussi, ces primes-là. On ne peut pas mettre à l’écart les chefs d’établissements notamment, les censeurs, les directeurs des études, les proviseurs… Ils doivent tous bénéficier de ces primes », a-t-il déclaré.

Il a par ailleurs dénoncé ce qu’il qualifie de système de racket, mis en place par certains comptables, qui, avec la complicité de certains superviseurs, soustrairaient de fortes sommes des primes de certains enseignants à l’intérieur du pays.

« Dans certaines parties de l’intérieur, certains enseignants continuent à se plaindre, parce que certains payeurs font des soustractions sur leurs salaires de 150 à 300 mille GNF. Et cela est vraiment déplorable », a-t-il fustigé.

liberationinfo.com