Frappes aériennes au centre : Des groupes armés terroristes déstabilisés

0
159

 

Au centre, une amélioration de la situation sécuritaire semble se dessiner. Les opérations des Forces armées maliennes en air comme au sol portent ses fruits. Plusieurs terroristes ont été neutralisés dans la région de Mopti, selon un communiqué de la DIRPA, ce courant janvier 2022

L’entrée en action des soldats russes, vraisemblablement de la société de sécurité privée Wagner, change la donne dans la lutte contre les groupes armés terroristes dans le centre de notre pays.

Dans un communiqué en date du 11 janvier, le chef d’Etat-major Général des Armées du Mali a informé l’opinion publique des actions de lutte contre le terrorisme menées en 5e et 3e régions.

Suivant ledit communiqué, ‘’le samedi 08 janvier 2022, une base terroriste dans la zone de Sama, au Nord-Est de la localité de Sofara a été détruite par une frappe aérienne de l’aviation FAMA ayant permis de neutraliser 26 terroristes.

Au lendemain 09 janvier , lors des opérations de reconnaissance offensive dans les secteurs susceptibles d’abriter les groupes armés terroristes (GAT) dans la localité de ZantiguilaKabalé et plusieurs autres petits villages dans la commune de Danderesso, région de Sikasso, les FAMA ont procédé au pilonnage de la colline de Kabalé et à la destruction d’une base logistique du secteur. Au cours de cette opération, deux suspects ont été interpellés et mis à la disposition de la prévôté.

Egalement, le 10 janvier 2022, aux environs de 06 heures 00, ‘’les FAMA ont effectué des frappes aériennes sur un check-point ayant causé la neutralisation de 05 terroristes’’.

A lire aussi :  Mali : SÉGOU’ART 2021 : Qui est Kanfitine Yaffah, lauréat du 3e prix ?

Satisfait du succès de ces opérations, le Chef d’Etat-Major Général des Armées a rassuré la population que lesdites opérations se poursuivront sur toute l’étendue du territoire de l’opération MALIKO.

On se rappelle aussi que les dernières opérations d’envergure de lutte contre les groupes armés terroristes dans les régions de Bandiagara, de Bankass et de Koro ont imprimé une nouvelle dynamique dans le combat que mènent les FAMa sur le terrain. Même si la France et l’Union européenne dénoncent l’intervention des mercenaires russes au Mali, les populations semblent se réjouir au regard des résultats probants engrangés, récemment.

Assurer la défense sol-air, doter les troupes des équipements adéquats leur permettant de remplir pleinement la mission confiée à elles, l’acquisition de quatre nouveaux hélicoptères de types MI-171, auprès de la Russie, traduisent la bonne volonté des autorités de la Transition à reconquérir le territoire national.

La livraison de quatre hélicoptères de types MI-171 au bénéfice de l’Armée de l’Air du Mali, en octobre 2021, renforce le parc aérien et sonne inéluctablement un nouveau départ dans la lutte contre le terrorisme et les groupes armés au nord et centre de notre pays.

Par ailleurs, il est clair,la qualité des armes russes fait l’unanimité dans le monde. Un moment donné, le Nigeria voudrait acheter à la Russie des avions de combat Su-57, des hélicoptères, des chars et de l’équipement militaire naval, ainsi que le Cameroun qui envisageait l’acquisition du système antiaérien Pantsir-S1. Au sommet Afrique-Russie à Sotchi en 2019, le Niger avait signé un contrat de livraison de 12 hélicoptères Mi-35.

A lire aussi :  Mali : Boubèye à propos de l’attentat terroriste à La Terrasse : «Le gouvernement doit prendre des mesures visibles pour rassurer les populations»

Même si Bamako nie officiellement la présence des mercenaires russes, à l’exception de quelques soldats, venus essentiellement dans le cadre de la formation des militaires maliens, sur le terrain, il y a une certaine amélioration de la situation. Toute chose qui met en cause les actions des militaires français, présents au Mali depuis 2013.

O . M.

Source: L’Observatoire