Présidentielle 2020: Dr Ousmane Doré, promet les reformes institutionnelles, éducatives, économiques, et la santé une fois à Sekhoutoureya (Interview)

0
86

Peu après le lancement officiel de la campagne pour la présidentielle du 18 octobre 2020, la rédaction de Liberationinfo.com a eu un entretien avec le candidat Ousmane Doré portant sur son projet de société,sa motivation et ses ambitions pour sortir la Guinée de son état actuel de misère . Ancien ministre du gouvernement de large consensus de Lansana Kouyaté, l’ancien fonctionnaire de la banque mondiale et de la banque africaine de développement compte à apporter ses 30 années d’expériences passées dans les institutions financières internationales. L’économiste n’a pas que fustigé les faiblesses de la gestion économique du régime en place, le président du mouvement national pour le développement MND, promet de reformer le cadre institutionnel actuel de notre pays, les reformes du système éducatif, de la santé et donner l’énergie à tous les guinéens.

Lisez !

Liberationinfo.com: vous êtes économiste de formation, après plusieurs années passées dans les institutions financières internationales,qu’est-ce qui a motivé votre arrivée en politique?

Ousmane Doré:  Bien ma rentrée politique se justifie par l’ambition que j’ai nourrie pour ce pays et d’abord en tant que étudiant ayant suivi une formation dans ce pays  avant d’aller poursuivre mes études post-universitaires, ensuite en tant que fonctionnaire international. J’ai pu regarder de prés la situation socio-économique de mon pays, comme vous le savez, la vie politique elle est généralement ouverte à tous les citoyens qui veulent contribuer au développement économique de leur pays, lorsque nous avons fait le constant amer que notre pays va mal, ou n’est pas sur le chemin d’un développement harmonieux nous nous sommes dits que cela n’est pas justifiable au regard du potentiel que ce pays regorge  et qui nous aurait permis d’être une nation prospère et pour cela nous avons noté qu’il fallait un bon programme autour du quel il fallait mobiliser ce peuple, cette population pour imprimer une dynamique de transformation économique c’est en cela nous sommes venus. Mais ce n’était pas tout comme j’ai dit à plusieurs raisons de l’extérieur j’ai pu observé que dans ce pays, certains fléaux ont immergé et qui ont même affecté les conditions de vivre ensemble de peuple de Guinée, une nation construite pendant des millénaires et aujourd’hui qui se retrouve avec un tissu très fragilisé et qui se reflète sur notre jeune démocratie, puisque aux sorties de toutes les élections se sont des violences et le blocage même, qu’on observe sur le plan politique avec le manque de dialogue entre les acteurs politiques tout cela n’est pas de nature à rassurer que ce pays peut véritablement atteindre l’objectif du développement tant souhaité, voila ce qui m’a poussé avec l’expérience que j’ai du monde de développement, du monde de la finance internationale je me suis engagé à apporter ma pierre à d’édifice à la construction  nationale.

Parlez-nous de votre programme de société? quelle est la particularité de votre projet de société?

Mon projet de société est tout à fait prêt, pour être distribué aux médias Ecoutez, j’ai été  ici ministre de l’économie, de finances et de la planification ça ne fait pas de moi un politicien j’étais venu comme technocrate et nous sommes venus dans le contexte d’une crise que nous avons aidé  résoudre mais en même tant je ne suis pas niveau ici, vous avez quand on dit qu’on vient pour une échéance électorale comme ça tout apparaît comme si Dr Doré sort soudainement tombe du ciel et puis il veut être président, non nous sommes dans ce pays depuis ces 30 années que j’ai passées à l’Étrange, je suis un guinéen qui en tant que citoyen posé beaucoup d’actes du développement  communautaire, peut être  vous à Conakry ici, vous n’êtes pas tellement au courant de mes actions que j’ai menées depuis de Lola jusqu’à ici à Conakry puisque je suis de toutes les communautés de ce pays, voila les communautés à travers ce pays vous diront les œuvres que Dr Doré a posé ici pendant les années. Donc c’est vous dire qu’il n’ya pas de nouveauté quand à ma personne, c’est comme juste un retour au bercail et livre que j’ai publié peut-être vous avez eu connaissance, la Guinée à cœur parle de tout ça. Le projet de société il est décliné en six piliers fondamentaux et prés de 30 axes, donc nous pouvons passer une bonne interview sur ça, en tout état de cause de quoi nous rêvons, nous proposons une Guinée prospère, bâtie sur une économie solide résiliente et durable, une économie qui génère de l’emploi et crée la prospérité mais aussi notre rêve c’est une Guinée solidaire dans sa diversité nous sommes une nation diverse mais nous voulons cette solidarité ces conditions de vivre ensemble de guinéen, et que ça soit une nation dirigée par un état de droit et une justice indépendante au service de tous les citoyen, voila la vision qui s’étend ce projet de société, parce que nous il faut rêver de cette Guinée la mais comment la mettre créer cette Guinée ce n’est pas forcement un rêve, c’est un rêve que nous voulons en faire une réalité c’est pour cela le projet de société à un volet sur la gouvernance politique, les reformes institutionnelles, il y’a un autre plié sur la gouvernance Economique ça c’est notre programme économique maintenant que je déclinerais, nous avons un volet sur les infrastructures tout ça c’est le programme Economique, un volet sur le capital humain les questions d’éducation et de santé et un volet sur l’appui au secteur porteur de croissance, alors quand vous regardez tout ça vous trouverez des mesures spécifiques je laisse à votre appréciation ce que vous souhaiteriez dans ce projet de société ou dans ce programme de économique mais en tout état de cause, nous sommes un parti national pour le développement nous mettons un accent très particulier sur la question axée sur l’éducation, à la santé, axée à l’eau potable à l’énergie toutes ces questions se retrouvent au cœur de mon programme.

Alpha Condé candidat au compte de la présidentielle du 18 octobre prochain, après deux mandats passés, à la tète de la Guinée, quel commentaire faites-vous?

Bon moi je suis de cela jusqu’à la dernière minute a cru que ce troisième mandat n’allait jamais arriver puisque j’avais fois en l’homme je l’avais connu pendant qu’il était dans l’opposition avec beaucoup d’idées sur le combat politique, alors quand il a été question de ce troisième mandat j’ai cru et je crois toujours à cela, que les individus tapis ou des 25em heures comme on peut dire dans son parti ont dû l’emmener sur cette trajectoire, donc je n’ai pas de commentaire particulier je suis candidat je pense que notre objectif c’est de montrer que le peuple de Guinée peut prendre en charge sa destinée et c’est pourquoi ces élections restent pour nous un enjeux parce que c’est beau de dire troisième mandat, cinquième mandat, sixième mandat mais si le peuple qui a définie les bases constitutionnelles en 2010 pour dire que l’alternance doit être partie prenante de notre vie politique donc ce peuple doit observer pour savoir que voila le moment est venu d’assurer cette alternance donc je ne suis pas je pourrais dire si vous me dites oui est ce vous vous entendiez, vous êtes déçus ça n’a aucune importance à ce stade puisque il est candidat déclaré je suis candidat déclaré donc nous allons vers le peuple pour solliciter le suffrage et nous souhaitons que nous  nous sommes dans ce jeu justement arrivés à cette alternance apaisée et nous pensons que le parti MND que je représente offre la meilleure voix à ce peuple la pour changer son quotidien.

Quel est votre message à l’endroit des guinéens aujourd’hui? 

Bien, le message il est simple c’est d’inviter le peuple de Guinée à sortir massivement ce 18 octobre pour mettre le chemin pour voter une alternance politique et mettre notre pays le chemin irréversible de l’émergence économique, en ce qui me concerne ça apparaît comme un référendum, le vrai référendum pas celui du 22 mars, le référendum du 18 c’est un référendum parce que dans le référendum c’est un oui ou non, que le peuple décide, oui à la continuation d’un système qui a crée au pays tous ses problèmes que je n’ai pas besoin de reprendre j’ai été dans le pays profond j’ai vécu ce que les populations vivent c’est de choix de dire oui à ce système ou alors c’est non en moment on est  pour une Guinée de demain  pour que nous puissions construire une société prospère, une société unie et qui va avoir le respect pour nos voisins et toute l’Afrique c’est de cela il est question comme on a pu être respecté exemple de 1958 nous pensons que lorsque nous allons tourner cette la pour dire que l’alternance est possible dans ce pays le peuple de Guinée est un peuple mur je crois que le respect ça va attirer sur notre pays ça va contribuer à son développement dans les années à venir.

Mohamed Camara pour liberationinfo.com

621 50 18 47

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here