Home ACTU Tibou Kamara sur le maintien du prix du carburant: ‘’ le litre...

Tibou Kamara sur le maintien du prix du carburant: ‘’ le litre aurait été vendu à plus de 10000 francs guinéens ’’

55229
0

Une reculade ou un recul stratégique ? La nouvelle décision du gouvernement guinéen de maintenir le prix des produits pétroliers à la pompe, après plusieurs jours de folles rumeurs sur une éventuelle augmentation du carburant.  Pris dans son propre piège par les leaders des partis politiques sur la  » subvention du carburant ’’, un argument balayé d’un revers de main par les éminents économistes , Dr Ousmane  Kaba,  Cellou Dalein et Sidya Touré. 

Comme à l’accoutumee chaque fois que le gouvernement est en difficulté il vient sapeur pompier pour éteindre le feu, Tibou Kamara ministre d’état de l’industrie et des PME et Porte-parole s’est prononcé sur l’augmentation du prix du carburant à la pompe chez nos confrères de FIM FM ce 1er juin 2021.

Pour commencer, il a soutenu que l’actuel prix des produits pétroliers à la pompe ne correspond pas au prix à l’international, le litre aurait été vendu à plus de 10000 FG. 

« D’abord, il faut dire que toutes les explications sur la structure du prix jusqu’à maintenant, malheureusement, contrairement à ce que beaucoup pensent, ne sont pas de la réalité. Ce sont des explications comptables et arithmétiques qui ont été faites de la structure des prix et même là aussi, on est loin de la réalité. Parce qu’il faut dire que c’est parce que le gouvernement a déjà renoncé à plus de 1000 francs guinéens que le litre qu’il a été vendu à 9000 fg. Si l’Etat avait recueilli tous les droits et taxes liés au pétrole, le litre aurait été vendu à plus de 10000 francs guinéens. Ça, il faut être clair sur cette question. Et sans compter l’incidence économique de maintenir le prix parce qu’on nous a entraînés dans une guerre sémantique pour embrouiller davantage notre opinion publique. Sinon,  l’explication, elle est simple en dehors de celle arithmétique et comptable qui a été donnée », a fait entendre le porte-parole du gouvernement Tibou Kamara, avant de préciser. 

« si aujourd’hui, nous maintenons nos prix, ils vont être en deçà des prix notamment des produits pétroliers dans les pays limitrophes. Ça veut dire que la Guinée va importer beaucoup plus de ce qu’on a réellement besoin. Et donc c’est une subvention indirecte la consommation des pays limitrophes (…) Tout ce que le gouvernement fait, il le fait en toute responsabilité et dans l’intérêt de notre pays. Ce n’est pas lié aux propos, aux espoirs, aux menaces des différents acteurs politiques dont je vois la plus part des partisans brandissent du fait qu’il n’y a pas eu de décision sur l’augmentation du prix du carburant comme un trophée. Mais en réalité, le gouvernement va annoncer en ma connaissance officiellement vouloir procéder à une augmentation du prix du carburant…», a fait savoir le ministre d’état de l’industrie et des PME, avant de terminer. 

« Le ministre des Hydrocarbures vous a dit une augmentation lorsque le mois de ramadan aurait pris fin, mais je ne crois pas qu’il vous a donné une date exacte qui était un rendez-vous et qui aurait été respectée ou manquée. Ce que je voudrais dire, c’est que nous ne gouvernons pas avec la rumeur, ni avec la rigueur des actions politiques. Ce que je suis en train de vous dire, c’est que  l’augmentation du prix du carburant est une décision économique indispensable pour des raisons dont je viens de vous expliquer et qui n’ont rien à voir avec tous les commentaires qui sont faits dans la cité »,a conclu 

Mohamed  Camara