Élie répond poliment à Tierno Monènembo : « Mettez-vous au-dessus de toute mêlée, car vos enfants n’ont ni ethnie, ni patronyme… »

0
212

 

Dans une tribune publiée la semaine dernière dans les médias, l’écrivain Thierno Monenembo est au centre d’une grande controverse depuis quelques jours. Des propos vivement condamnés par certains citoyens à cause de l’importance sociale du l’auteur. 

Connu pour ses sorties souvent costiques et ses prises de positions assumées, le reggaeman politique, Elie Kamano a apporté un formel démenti aux propos relayés par Thierno Monenembo. 

 Il s’érige en défenseur du premier président de la Guinée indépendante, Ahmed Sékou Touré,  » Sékou Touré n’a jamais prôné la haine’’, a fustigé Elie Kamano .

Tout est parti de cette tribune de l’un des écrivains le plus respecté du continent: « La Guinée est une famille, mon Colonel. Malheureusement, les discours haineux de Sékou Touré, de Lansana Conté et d’Alpha Condé ont dangereusement fragilisé sa cohésion… », cette sortie qui a crée une vive indignation chez beaucoup de personnes et l’incompréhension chez d’autres. 

Sur compte Facebook, l’un des plus célèbres regeamans de la Guinée, a apporté un démenti formel à cette affirmation de l’écrivain guinéen.

« Non tonton Thierno Monenembo, sortez de ce sarcasme futile et maintenez cette grandeur que l’humanité vous reconnaît…Sékou Touré n’a jamais prôné la haine à ce que je sache dans ce pays, lorsqu’on voit le nombre de cadre malinké qui a séjourné ou péri au camp boiro. »

Avant de répondre poliment le célèbre écrivain: « Tonton vous avez longtemps vendu une image sans casquette politique et sans étiquette ethnique à ce peuple et surtout à cette jeunesse…Mettez-vous au-dessus de toute mêlée, car vos enfants n’ont ni ethnie, ni patronyme, ils sont guinéens…Votre fils, votre petit frère Elie Kamano. », a-t-il ajouté,  Elie Kamano 

 

Mohamed  Camara 

621 50 18 47