Des éléments des forces spéciales font irruption dans les locaux de Djoma Média : deux blessés lors des échanges de tirs

0
6257

Des éléments des forces spéciales, cette unité d’élite de l’armée guinéenne qui a déposé Alpha Condé, le 05 septembre dernier, ont fait irruption, hier samedi 09 octobre dans les locaux du groupe de presse DjomaMedia.

La scène est digne d’un film hollywoodien.

Il était 22H, quand deux militaires de cette unité, se sont présentés aux vigiles postés devant le siège dudit groupe de presse, en ces termes : «nous sommes venus vérifier quelque chose dans la cour de la radio».

Aux vigiles de répondre : «montrez-nous le mandat qui vous envoie, à cette heure indue, pour faire cette mission».

Sans ciller, les visiteurs indésirables, qui visiblement ne voulaient rien savoir, et qui ont l’habitude de ces impairs depuis leur avènement au pouvoir, ont rétorqué en disant qu’ils n’ont pas besoin de mandat. Sans perdre de temps, ils forceront le passage, des tirs s’en sont suivis faisant deux blessés, la quiétude des populations riveraines, perturbée.

Le DG du média, Kalil Oularé, informé, appellera la hiérarchie militaire, qui dépêchera sur les lieux, des pick-ups remplis de gendarmes et de militaires.

La situation reviendra à la normale après que les éléments du GFS (Groupement des forces spéciales), aient fouillé le siège de Djoma Média, comme ils le prétextaient, à la recherche de véhicules volés de l’Etat. En vain !

A préciser que les mêmes éléments des forces spéciales, certainement animés d’un esprit de vengeance pour la blessure de leur collègue, sont revenus sur les lieux, plus tard, à la recherche des policiers qui assuraient la garde.

 

Mognouma Cissé