Football-Guinée: voici pourquoi le toilettage du comité exécutif de la Féguifoot est indispensable (Par Dbeck)

0
2336

A 24 heures du congrès  électif du bureau exécutif de la Fédération Guinéenne de Football, les regards sont rivés sur les 65 membres statutaires du pays, seuls souverains, à plus de responsabilité, d’intégrité, de maturité et de sérénité.

Ils doivent élire les 15 membres du bureau exécutif en toute liberté et en toute transparence. Aucune combine ou influence ne doit caractériser ces élections. Ils sont libres de choisir des cadres compétents, disponibles qui sont inscrits sur la liste pour satisfaire et honorer notre football. Le nouveau bureau du CE doit être composé par des administrateurs civils compétents, surtout par une administration fédérale professionnelle, dynamique et intègre.

Ce comité exécutif doit surtout être composé par des personnes cleans, loin d’être trempés dans des scandales à foison, ne souffrant d’aucune contestation ou de soupçon et prêt à servir uniquement le football et non pour se servir, se remplir plein les poches comme il y en a eu par le passé.

Sélectionné pour vous :  Course à la présidence de la Féguifoot: Mohamed Sylla, un soutien de taille à KPC

Le bureau exécutif de la fédération ne peut être l’apanage d’un groupuscule, pris en otage éternellement par des clans, des profiteurs qui ont instauré un système de gestion catastrophique entraînant le pays dans des conflits judiciaires inutiles, onéreux condamnables, privant nos équipes de compétitions internationales.

Nous devons assister à l’émergence de nouvelles têtes capables de relever des défis, de transcender les difficultés auxquelles le football guinéen est confronté depuis quelques années et de satisfaire les nombreuses attentes des supporters de nos équipes nationales.

La nouvelle équipe dirigeante doit être impérativement à l’écoute des mandants pour renouveler les instances, restructurer leurs bureaux, développer le football à la base, réaliser des terrains de football, pour la pratique du sport Roi.

Possibilités d’un comité de normalisation ?

Pour qu’il y ait un comité de normalisation en place, le second en moins de 5 ans, il faut un conflit entre les membres du comité exécutif d’une part, entre les membres statutaires, ou entre les membres statutaires et le comité exécutif, de l’autre.

Toute chose qui entraînerait le blocus des compétitions. C’est lorsque l’une de ces conditions est réunie, c’est en ce moment que la FIFA jugerait de mettre un comité de normalisation en place.

Elle dépêchera en Guinée des émissaires pour prendre langue avec le comité exécutif et les membres statutaires pour la mise en place d’un comité de normalisation comme ce fut le cas avec l’ancien président de la fédération guinéenne de football, Salifou Camara Super V et les membres du comité exécutif d’alors.

Pour l’instant, les matchs du championnat se jouent régulièrement et il n’y a pas nécessité de mettre le fameux comité de normalisation en place sollicité par de nombreux observateurs de notre football.

Donc, demain 18 mai, les élections auront lieu dans un réceptif hôtelier de la place pour mettre en place un nouveau comité exécutif de la fédération guinéenne de football.

Ibrahima Sory Diallo dit Dbeck, ancien chargé de com’ de la FEGUIFOOT